Militaria Les Héros Oubliés

militaria collection et histoire
 
AccueilDGMGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion
La collection est l’un des supports de l’Histoire

Partagez | 
 

 Lucien Chanteraine, 1er régiment d'artillerie

Aller en bas 
AuteurMessage
Stef
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 428
Age : 41
Localisation : Bastogne
Date d'inscription : 10/12/2012

MessageSujet: Lucien Chanteraine, 1er régiment d'artillerie   Dim 20 Jan 2013 - 19:05

Lucien Victor Joseph CHANTRAINE est né à Hostoy (Namur) le 19 août 1890, fils de Mathieu Joseph CHANTRAINE et de Marie Joséphine LIGOT. Il épouse Augustine Marie Ghislaine PETITJEAN le 18 septembre 1920 et ont un fils Emile Mathieu Ghislain CHANTRAINE (soldat pendant la Seconde Guerre Mondiale).

Veuf en 1924, il épouse le 26 février 1927, en seconde noces, Marie Laurentine STRASSEN.
Il était soldat dans le 1er Régiment d’Artillerie qui a prit part à différents combats:

• Défense de la position intermédiaire Gette (12 au 19 août 14)
• Sorties et défense de la Position Fortifiée d’Anvers (P.F.A) – (20 août au 06 octobre 14)
• Bataille de l'Yser avant les inondations (18 au 30 octobre 14)
• Défense de l'Yser (01.11.14 au 27.09.18)
• Offensive libératrice des Flandres (28.09 au 11.11.18)

Il reçu 8 chevrons de front, le premier pour un an sur le front les suivante pour 6 mois supplémentaires.
Il a donc passé 4 ans 1/2 sur le front, soit toute la guerre.
Il a vécu à Houffalize (Bastogne) et Bruxelles, il est décédé à Forest le 23 avril 1964 à l’âge de 74 ans.


Photo tirée du "Livre d'Or de La Carte du Feu".


Barrette de médailles appartenant à Lucien Chanteraine.
Ordre de la Couronne-Ordre de Léopold II-Croix de Feu-Croix de l'Yser (ruban flamand)



Barrette de médailles appartenant à Lucien Chanteraine.
Croix de Guerre 1914 -1918 avec palme-Décoration militaire de 2ème classe pour ancienneté-Croix de Guerre 1914 -1918-Médaille du Roi ALBERT I°

Historique du 1er Régiment d’Artillerie pendant le Première Guerre Mondiale.

Défense de la Position Fortifiée de Liège (4 au 16 août 14)

La 1ère Division d'Armée, dont le 1A, n'y participe pas. Toutefois, les 46e et 48e Batteries, qui feront partie du 1A dans la suite, appuient la 14e Brigade Mixte (à l'ESE de Liège) de la 3e Division d'Armée. Ces batteries pourront porter la citation "Liège" sur le bouclier de leurs pièces.
Défense de la position intermédiaire Gette (12 au 19 août 14)

L'épisode le plus connu est le combat de Haelen qui met aux prises la Division de Cavalerie belge et les éléments d'exploitation du Corps de Cavalerie Von der Marwitz. La 4e Brigade Mixte de la 1ère Division d'Armée, avec les 7e, 8e et 9e Batteries du 1A, renforceront la Division de Cavalerie qui gagnera la bataille. Les pertes allemandes sont importantes et montrent l'hérésie des charges de cavalerie contre le feu posté.

les Allemands massent des forces importantes à l'ouest de la Meuse. Ils planifient une offensive pour le 18 août ayant pour but de couper les forces belges d'Anvers (autre position fortifiée) et de s'emparer de Bruxelles et de Namur.

Le 18 août, les Allemands attaquent en force. La 1ère Division d'Armée participe notamment à la bataille de Tirlemont. Deux batteries du 1A (2e et 3e) furent décimées par la contrebatterie ennemie (ce sont ces batteries qui furent remplacées par les 46e et 48e de Liège).

Les forces belges mènent une fort bonne manœuvre de repli, puisqu'elles parviennent à rejoindre la position fortifiée d'Anvers; l'Armée y est réunie le 20 août. Bruxelles tombe aux mains des Allemands et Namur est attaquée.
Sorties et défense de la Position Fortifiée d’Anvers (P.F.A) – (20 août au 06 octobre 14)

Le but de ces sorties est de fixer un maximum de troupes allemandes en Belgique en vue de déforcer l’effort principal allemand vers Paris.

La 1ère sortie eut lieu alors que les Allemands attaquent les Français sur la Sambre et à Mons (25 et 26 août). Cinq divisions belges, dont la 1ère, attaquent entre la Dyle et le canal de Willebroek. Le 1A au complet appuie l'attaque de la 1ère Division.

La 2e sortie eut lieu au début de la bataille de la Marne (9 au 12 septembre). Le 1A au complet appuie de nouveau la 1ère Division dans la région de Hofstade.

les Allemands sont obligés de masser des troupes et de l'artillerie lourde pour s'emparer de la P.F.A. Leur offensive commence le 1 octobre. La 1ère Division, et donc le 1A, est dans la région de Walem, au NNW de Malines. On connaît la résistance mémorable du fort de Walem. Le 4 octobre, la défense est reportée sur la Nèthe (2km au nord). Le 6 octobre, dans la soirée, compte tenu de la situation dans la P.F.A mais aussi sur l'Escaut, un repli général de l'Armée belge est prescrit vers l'Yser, où les forces sont rassemblées le 14 octobre.

Le 1A porte la citation "Anvers" sur son étendard, toutes ses batteries ayant participé aux sorties et à la défense d'Anvers.
Bataille de l'Yser avant les inondations (18 au 30 octobre 14)

L'Armée belge doit tenir l'Yser, de Nieuport à Dixmude, avec trois têtes de pont: Nieuport, Schoorbakke et Dixmude. La 1ère Division tient la tête de pont de Schoorbakke. Elle résiste aux attaques allemandes les 20 et 21. La boucle de l'Yser entre Schoorbakke et Tervate est perdue le 22. Le 24, deux divisions allemandes sont à l’ouest du fleuve dans la boucle. Le 26, la 1ère Division se défend sur la ligne de chemin de fer en remblai. Heureusement, les inondations -réalisées du 27 au 30- obligent les Allemands à se replier. Les Belges s'installent partout sur la ligne de chemin de fer.

Dans le Livre d'Or de la Carte de Feu, on peut lire à propos de l'artillerie: "Depuis le début de la bataille de l'Yser, les pièces n'ont cessé d'intervenir, cherchant -par une action violente- à suppléer à la faiblesse des effectifs de l'Armée autant qu'à contrebalancer la supériorité de l'ennemi en batteries de gros calibre. Or, cet usage intensif a mis différentes pièces hors service et réduit à ce point les munitions que les batteries ne disposent plus, le 26, que d'une centaine de coups par pièce". Le lA perd, dans la bataille, son IIe Groupe (4e, 5e et 6e Batteries) réduit -le 27- à deux pièces. Quand le IIIe Groupe se replie à l'abri du chemin de fer, sa dernière pièce est rouge en plein jour tant elle a tiré et il ne lui reste plus de munitions. Les batteries du lA qui ont participé à la bataille de Schoorbakke pourront porter sur le bouclier de leurs pièces cette citation.
Défense de l'Yser (01.11.14 au 27.09.18)

La défense de l'Yser se résume, pour l'Armée belge, en trois combats majeurs:
- Steenstraat (22 au 24.04.15): pour la première fois, les Allemands utilisent des gaz toxiques dans le secteur français tout proche, avec retombées chez les Belges. Une contre-attaque permet de rétablir la ligne de défense. Les 6e, 8e et 9e Batteries du 1A ont appuyé cette contre-attaque.
- Reigersvliet (06.03.18): Le 1A est dans un autre secteur.
- Merckem (17.04.18): Succès initial allemand puis contre-attaque victorieuse de la 3e Division d'Armée. La 2e Batterie du 1A et la 1ère du 7A (celui-ci est issu du 1A) ont participé à ce combat.

Le 1A porte sur son étendard la citation "Yser".

En 1914, les différents groupes du 1A disposent de C 75mm TR. Pendant les quatre années de guerre, certains groupes ou certaines batteries du 1A devront desservir de nouveaux matériels: en juin 1915, l'Obusier 105mm Schneider puis Krupp dont sera doté, en avril 1916, le Ve Groupe du 1A (V/1A). En décembre 1916, le 7A est constitué à partir du 1A qui lui cède ses IIIe et IVe Groupes (tous deux de C 75mm TR) et son Ve Groupe. En février 1917, le 1A est complété avec un IVe Groupe de C 105mm L (L pour long) qui sera cédé au 13A lors de sa formation en février 1918. En juillet 1918, le 1A retrouve un IVe Groupe constitué d'une batterie d'accompagnement (C 75 mm) et d'une batterie de mortiers Van Deuren.
Offensive libératrice des Flandres (28.09 au 11.11.18)

Au moment de l'offensive libératrice des Flandres, le Roi Albert I commande un Groupe d'Armées, constitué de l'Armée belge, de trois divisions françaises et d'unités britanniques, l’ensemble déployé de la mer à la Lys, par Dixmude et Ypres.

La première offensive commence le 28 septembre 18 et dure trois jours pour la 1ère Division, que le 1A appuie. Il s'agit d'enlever la hauteur de Clercken au nord-ouest de la forêt d'Houthulst, cette forêt étant l'objectif de la 7e Division. De 02h30 à 05h30, les Ier et IIe Groupes du 1A participent à la préparation d'artillerie, puis fournissent un appui feu normal. Heure H: 05h30. L’III/1A constitue l'artillerie d'accompagnement des troupes d'infanterie. Le 29, la crête de Clercken est aux mains de la 1ère Division. Le 1A porte sur son étendard la citation "Clercken" pour la qualité de son appui pendant cette bataille.

La 2e offensive est celle du 14 octobre. Cette fois, plus de préparation d'artillerie, mais un barrage roulant (100m en 3') qui va conduire la 4e Division, appuyée par le 1A, à Cortemarck. Le 1A porte cette citation sur son étendard.

L'offensive libératrice des Flandres se termine le 11 novembre 18 (armistice). Le Roi et la Reine font leur joyeuse entrée à Gand, où a lieu un défilé des troupes victorieuses, dont le 1A qui retrouve sa ville de garnison depuis 1874.
Revenir en haut Aller en bas
Gustite
Administrateur


Nombre de messages : 9929
Age : 76
Localisation : 75000
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: Lucien Chanteraine, 1er régiment d'artillerie   Dim 20 Jan 2013 - 21:19

Merci du post Stéf, le genre que je dévore. C'est un bel hommage à cet homme cheer

_________________
Salutations amicales
Didier
«Il n'y a que deux puissances au monde, le sabre et l'esprit: à la longue, le sabre est toujours vaincu par l'esprit.»NAPOLEON
Revenir en haut Aller en bas
Stef
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 428
Age : 41
Localisation : Bastogne
Date d'inscription : 10/12/2012

MessageSujet: Re: Lucien Chanteraine, 1er régiment d'artillerie   Dim 20 Jan 2013 - 22:29

Merci,

C'est pour moi toujours un plaisir lorsque je peux retrouver la trace et des infos sur le soldat.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lucien Chanteraine, 1er régiment d'artillerie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lucien Chanteraine, 1er régiment d'artillerie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lucien Chanteraine, 1er régiment d'artillerie
» Bouton de troupe en cuivre du second régiment d'artillerie de marine - XIXème
» Tirs de mortier de 120mm avec le 40ème Régiment d'Artillerie
» Régiment d'Artillerie-Officiers/Sous-officiers - nombreuses variantes - fin XIX/début XXème
» Bouton Canonniers 8ème régiment à pied - Rennes (ID jean-jacques) **OU** Soldat du 8ème Bataillon du Train d'Artillerie (ID Jacky)- // fin 1815 /1829 pour les 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Militaria Les Héros Oubliés  :: GROS PLAN :: INSIGNES et MEDAILLES-
Sauter vers: