Militaria Les Héros Oubliés

militaria collection et histoire
 
AccueilDGMGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion
La collection est l’un des supports de l’Histoire

Partagez | 
 

 L'amiral Philippon"Hilarion"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hilarion
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 54
Age : 53
Localisation : Brest
Date d'inscription : 09/09/2012

MessageSujet: L'amiral Philippon"Hilarion"   Dim 23 Sep 2012 - 18:44

Quel plaisir d'écrire la biographie de celui à qui j'ai emprunté le pseudonyme, certe son action n'a pas été celle d'un tom Morel ou d'un capitaine Anjot dans l'action mais d'un militaire qui n'a pas accepté l'ocupation et qui a servi à sa manière son pays.

Jean Armand Marc PHILIPPON

Né à Bordeaux le 1er novembre 1909

Intègre l’école Navale en octobre 1928

Promu EV2 en octobre 1930, il embarque sur le croiseur Suffren en escadre d’instruction

Il rallie en 1931 l’aviso l’Antarès en océan indien puis en Indochine.

Il est promu EV1 en octobre 1932, il est nommé officier en second de la canonnière fluviale Avalanche en Cochinchine.

Intègre en février 1934 l’école de guerre sous-marine de Toulon, en juin 1934 second sur de la Naïade à l’escadrille de Bizerte.

En juillet 1936 sur le torpilleur Typhon, il participe aux patrouilles et à l’évacuation des civils fuyant la guerre d’Espagne.

En octobre 1938 il est officier en second du sous-marin Ouessant, avec le quel il réalise plusieurs patrouilles en atlantique au USA et aux Antilles.En juin 1940 le sous-marin Ouessant en indisponibilité pour entretien sera sabordé à Brest lors de l’avancé allemande, à son bord sert aussi le quartier maître radio Bernard Anquetil dit l’ermite son futur radio au sein de la confrérie notre dame.

Le lieutenant de Vaisseau Philippon est ensuite affecté au service de la préfecture maritime en tant que Jardinier et responsable de l’approvisionnement des légumes de la marine à Brest.

Il est contacté en février 1941 par le colonel Rémy chef du réseau de la confrérie Notre Dame, sur recommandation du docteur Pailloux l’un de ses amis de Puynormand. Il prend alors le pseudo d’Hilarion et va renseigner sur les activités de la marine allemande dans le port de Brest au jour le jour l’amirauté britannique notamment sur les activités des cuirassés Schnarhorst, Gneiseneau et du croiseur prinz Eugen. Ses renseignements de premier ordre permettront aux anglais que Brest est la destination du Bismarck lors de la bataille qui le coulera ( l’amirauté britannique reconnaîtra officiellement les renseignements par un télégramme transmis aux français libres de Londres (lettre n° 33 du 18 octobre 1944 DGSS, présidence du conseil au ministre de la Marine).

Après le départ des croiseurs de Brest Hilarion resta en poste jusqu'en mai 1942 où il fournissait des renseignements sur la base sous-marine, l’étau se refermait sur cet agent notamment après le coup dur du 23 mars 1942 et l’arrestation du successeur de Pierre Juliette, Phoebus.

Il est officier torpilleur à Toulon quand la flotte se saborde, il est ensuite placé en congé d’armistice après le sabordage de la flotte.
Il réintègre l’état major de la marine en septembre 1944, il est capitaine de corvette en août 1945 et prend le commandement de l’aviso l’Annamite, avec lequel il prend part aux opérations dans le Mékong.

Nommé à la direction du personnel militaire de la marine en décembre 1946, il est ensuite chef adjoint du cabinet du ministre en août 1947 date à laquelle il est promu capitaine de frégate, où il travaille aux plans de reconstruction de la flotte française.

En 1949 il commande l’aviso Francis Garnier dans l’océan indien et le pacifique, devient chef du groupement d’action sous-marine sur le Gustave Zédé.

Il est promu capitaine de vaisseau an 1952 et nommé directeur du personnel adjoint de la marine, il commande ensuite le porte avions Arromanches avec lequel il participera aux opérations de Suez en 1956.
Auditeur au centre des hautes études militaires en janvier 1958, il est ensuite attaché en juin à l’état major du ministre de la défense, il démissionne en janvier 1959, suite à la baisse des crédits pour les constructions nouvelles.

Rappelé au service actif en avril 1959 à la demande expresse du général de Gaulle, il est affecté à l’état major particulier du chef de l’Etat >

Contre amiral, il est nommé major général du port de Sidi Abdallah en janvier 1960, en mai de l’année suivante il commande le groupe des portes avions et de l’aviation embarquée, en octobre 1961 il est sous-chef d’état major général et est promu vice -amiral en juillet 1963

Il est chef d’état major particulier du président de la république en mai 1964, à ce poste il jouera un rôle décisif dans la construction des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins et la politique de dissuasion.

Il est promu vice amiral d’escadre en novembre 1965, en août 1967 il commande l’escadre de la méditerranée sur le croiseur Colbert

Il quitte le service actif en novembre 1969

Il décédera à Paris le 11 novembre 1982

Il est l’auteur de 3 ouvrages Schnarhorst et Gneiseneau, le métier de la mer, la royale et le roi

Sources : histoire de la bretgane dans la seconde guerre mondiale Roger Huguen
Dictionnaire des marins français E Taillemite
Diverses publications du SHM
Revenir en haut Aller en bas
Gustite
Administrateur


Nombre de messages : 9847
Age : 75
Localisation : 75000
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: L'amiral Philippon"Hilarion"   Dim 23 Sep 2012 - 21:17

Une sacrée carrière militaire Very Happy

_________________
Salutations amicales
Didier
«Il n'y a que deux puissances au monde, le sabre et l'esprit: à la longue, le sabre est toujours vaincu par l'esprit.»NAPOLEON
Revenir en haut Aller en bas
 
L'amiral Philippon"Hilarion"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hilarion
» Futur modèle à l'amiral
» STAR WARS - AMIRAL PIETT
» Negh'var vaisseau amiral Klingon résine au 1/1400
» Buste Amiral espagnol (par Cédrock)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Militaria Les Héros Oubliés  :: La médiathèque :: Histoires de guerre-
Sauter vers: