Militaria Les Héros Oubliés

militaria collection et histoire
 
AccueilDGMGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion
La collection est l’un des supports de l’Histoire

Partagez | 
 

 Comment le colonel Samuel Colt a raté une belle occasion.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crevette
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 899
Age : 61
Localisation : Haut Doubs
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Comment le colonel Samuel Colt a raté une belle occasion.   Mar 21 Fév 2012 - 21:56

Bonjour,
ce n'est pas vraiment une présentation d'arme, mais une petite anecdote bien intéressante.

Samuel Colt dépose en 1851 un brevet d'invention concernant une arme de poing à barillet.
Ce barillet est ouvert en avant et plein en arrière avec juste un petit trou pour la cheminée car il se charge par l'avant.

En 1855, un jeune homme nommé Rollin White dépose un autre brevet, mais pour un barillet percé de part en part, et utilisant la même munition.
Il décide de commercialiser ce brevet et va voir le colonel Colt.

Ce dernier se moque ouvertement de lui, car White pensait qu'une simple rondelle de carton aurait suffit pour boucher l'arrière des chambres du barillet!
La meilleure façon de se prendre 6 décharges de poudre dans la figure!!

Peu fier, il s'en va.

Hélas pour Colt, peu de temps après apparaissent les cartouches métalliques... mais pour les tirer il faut, devinez quoi? Un barillet percé de part en part !

Il n'a pas voulu acheter le brevet de ce type de barillet, il ne peut donc pas adapter ses révolvers à la nouvelle cartouche sans dépenser beaucoup d'argent.


Un autre fabricant de révolvers voulut le faire, mais il se heurta à l'administration qui l'éconduit en lui disant que ça faisait l'objet d'un brevet déjà déposé et qu'il fallait qu'il en tienne compte.
C'étaient mrs Horace Smith et Daniel Wesson.

Ils allèrent dont trouver le dénommé White pour lui acheter les droits.
Ce dernier fut surpris car il avait oublié son invention.

Smith & Wesson conclurent l'affaire et produisirent les nouveaux révolvers à cartouche métallique.

De 1859 à 1869 (date d'expiration du brevet de White), aucune arme à barillet se chargeant par l'arrière de put être fabriquée aux USA sans que Smith & Wesson ne perçoivent de redevance.

Or que se passa t'il pendant cette période? Rien de moins que la guerre de Sécession


Samuel Colt mourut en 1861 et ne put donc pas voir vraiment la grosse gaffe qu'il avait commise quelques années auparavant.


En somme Colt contrôla la production américaine de révolvers de 1851 à 1857 (date d'expiration de son brevet), puis ce fut le tour de Smith & Wesson de 1857 à 1869.

Tous les autres durent payer cher pour en faire ou pour les convertir à la cartouche métallique.
Certains durent même attendre 1869 pour se lancer pleinement dans la fabrication de telles armes.

Quant à White, il ouvrit une petite manufacture d'armes en liaison avec S&W: la Rollin White Arms and Co dans le Massachusets.

Cordialement,
CG
Revenir en haut Aller en bas
Gustite
Administrateur


Nombre de messages : 9847
Age : 75
Localisation : 75000
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: Comment le colonel Samuel Colt a raté une belle occasion.   Mar 21 Fév 2012 - 22:04

Belle anecdote Christian,
Comme quoi il faut toujours bien réfléchir avant d'agir Very Happy

_________________
Salutations amicales
Didier
«Il n'y a que deux puissances au monde, le sabre et l'esprit: à la longue, le sabre est toujours vaincu par l'esprit.»NAPOLEON
Revenir en haut Aller en bas
GS.59
modérateur
avatar

Nombre de messages : 7223
Age : 58
Localisation : MAMER
Date d'inscription : 27/09/2011

MessageSujet: Re: Comment le colonel Samuel Colt a raté une belle occasion.   Mar 21 Fév 2012 - 22:27

A sa décharge, il faut tenter de se remettre dans le contexte de l'époque et s’imaginer le nombre incalculable de brevets, d'innovations excellentes mais parfois farfelues qui ont vu le jour en l’espace de quelques décennies.
N’oublions pas qu’un revolver Colt 1860, un Colt SAA PeaceMaker à cartouches métalliques (1872) un revolver réglementaire français Chamelot-Delvigne (1873) un pistolet C96 Mauser (1896), et un P08 Luger (1898) sans parler des centaines de modèles civils belges, anglais ou français sont tous plus ou moins contemporains.
Imaginez le nombre d’idées et de propositions que pouvait recevoir un Monsieur Colt ou un Monsieur Mauser.

_________________
En ces temps difficiles, il convient d'accorder notre mépris avec parcimonie, tant nombreux sont les nécessiteux.Citation de François René, vicomte de Chateaubriand  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment le colonel Samuel Colt a raté une belle occasion.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment le colonel Samuel Colt a raté une belle occasion.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» coffret colt......
» [AIDE] Comment repasser Android à WM6.5 sur htc hd2
» Savage Jump picco .28 de Fabsavage [V.2009] Modif tours amortos
» premiere créa :s cox split
» Mousse La Pavoni

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Militaria Les Héros Oubliés  :: GROS PLAN :: ARMES A FEU-
Sauter vers: