Militaria Les Héros Oubliés

militaria collection et histoire
 
AccueilDGMGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion
La collection est l’un des supports de l’Histoire

Partagez | 
 

 Kampuchéa démocratique contre Kampuchéa populaire

Aller en bas 
AuteurMessage
André
Brig-General
Brig-General
avatar

Nombre de messages : 1225
Age : 28
Localisation : *
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Kampuchéa démocratique contre Kampuchéa populaire   Dim 9 Sep 2018 - 13:23

Bonjour,

vu le peu de pièces à présenter (le Cambodge étant un pays pauvre, les armées qui s'y sont affrontées avaient souvent des uniformes épurés, peu d'équipement...) j'ai préféré regrouper tout dans un même sujet plutôt que disperser les présentations un peu partout sur le forum.

L'histoire du Cambodge à travers le conflit entre la République démocratique du Kampuchéa et la République populaire du Kampuchéa est intéressante de plusieurs manières. D'une part à cause du caractère absolument hors-norme du régime totalitaire mis en place par les Khmers rouges au Cambodge à partir de 1975 et d'autre part, car il s'agit d'une illustration de la compétition qui a opposé l'URSS et la Chine pour assoir leurs influences au sein des pays du bloc communiste.


17 avril 1975, le régime pro-américain de Lon Nol, qui avait renversé le roi Sihanouk cinq ans auparavant, s'effondre. Les Khmers rouges rentrent dans la capital Phnom-Penh prennent le pouvoir au Cambodge qui devient Kampuchéa démocratique. Le roi Sihanouk est rétabli sur le trône mais dans la réalité, ce sont les Khmers rouges et leur chef Pol Pot qui exercent la réalité du pouvoir.

Troupes khmers rouges et Pol Pot préparant l'avance sur Phnom Penh en 1975

De 1975 jusqu'en 1978, les Khmers rouges mettent en place un régime communiste et nationaliste totalitaire particulièrement sanguinaire. Les populations urbaines sont déportées vers les campagnes, les classes sociales et les minorités ethniques, en particulier les Chams et les Vietnamiens, jugées "impures" sont massacrées. Si la qualification de génocide fait l'objet de débat (d'un point de vue juridique), on estime à 1,7 million le nombre de Cambodgiens victimes du régime khmer rouge.

L'un des nombreux charniers du régime de Pol Pot

Le 25 décembre 1978, les Vietnamiens, excédés par les escarmouches frontalières avec les troupes de Pol Pot et les exactions à l'encontre des Vietnamiens résidant au Cambodge, envahissent le Cambodge, appuyés par d'anciens Khmers rouges ayant fuit les purges au sein de l'Angkar (nom que les Khmers rouges donnait au parti communiste khmer rouge).

Soldats vietnamiens et anciens khmers rouges ralliés lors de l'invasion du 25 décembre 1978

Le régime khmer rouge est rapidement défait par l'Armée vietnamienne qui rentrent dans Phnom Penh le 7 janvier 1979. Les dernières troupes fidèle à Pol Pot sont acculées dans le nord-ouest du pays en quelques semaines. Un régime pro-vietnamien, majoritairement composé d'ancien Khmers rouges ralliés aux Vietnamiens, est mis en place. Il prend le nom de République populaire du Kampuchéa. Le pays se reconstruit sous le contrôle des forces d'occupation vietnamienne qui découvrent l'étendue des crimes du régime khmer rouge et invitent les journalistes à en témoigner.

L'invasion vietnamienne a provoqué un afflux de réfugiés cambodgiens vers la Thaïlande, les camps de réfugiés servent alors de viviers de recrutement aux différents groupes armées cambodgiens en lutte contre le régime pro-vietnamien de la République populaire du Kampuchéa. Trois factions anti-vietnamiennes émergent, les républicains de Son Sann, les monarchistes de Sihanouk et enfin, les Khmers rouges.

En 1982, une alliance de raison est conclue entre les différentes forces d'opposition cambodgienne. Les forces khmers rouges sont les plus importantes mais leur image à l'international est définitivement entachée par la révélation, lors de l'invasion vietnamienne, de leurs crimes au temps du régime de Pol Pot. Les républicains et les monarchistes sont en revanche bien plus faibles militairement mais sont "fréquentables" aux yeux des Occidentaux. Pol Pot se met donc officiellement en retrait mais continue, dans les faits à contrôler les forces armées khmers rouges. Les forces républicaines, khmers rouges et monarchistes s'unissent alors dans le Gouvernement de Coalition du Kampuchéa Démocratique.

Sihanouk visitant un village khmer rouge au Cambodge en 1983,

L'intervention du Vietnam, allié de l'URSS dans le sud-est asiatique, va faire du conflit cambodgien une guerre aux enjeux internationaux. La Chine, engagée dans une compétition avec l'URSS pour le leadership de bloc communiste, vient de perdre son seul allié dans la région. Ils vont alors soutenir massivement la guérilla khmer rouge. Les États-Unis et certains de leurs alliés qui voient d'un mauvais œil l'expansion de l'influence soviétique en Asie du sud-est à travers le Vietnam vont soutenir les oppositions aux Vietnamiens, y compris les Khmers rouges. Les Thaïlandais qui redoutent une possible invasion vietnamienne fourniront également un support aux Khmers rouges. A l'ONU, sous l'influence des États-Unis, le Kampuchéa démocratique reste le seul régime cambodgien officiellement reconnu alors même qu'il n'exerce plus le pouvoir effectif et se trouve en exil.

Tout au long des années 1980, une guérilla sanglante s'installe dans le pays entre les forces du Kampuchéa populaire et celles du Kampuchéa démocratique. Les forces de Phnom Penh, trop faibles, ainsi que le contingent vietnamien au Cambodge, malgré des succès, n'arrivent pas à s'assurer un contrôle total du pays. Les groupes armées n'hésitent pas à se réfugier en Thaïlande lors le besoin s'en fait sentir. Le nord-ouest et ses zones montagneuses restant majoritairement sous le joug des Khmers rouges.

A gauche, combattants khmers rouges, à droite, soldats de la République populaire du Kampuchéa,

Après des années de conflit, les deux camps sont exsangues. La guérilla a subie de nombreux revers militaires et d'importantes pertes humaines. Le régime du Kampuchéa populaire voit de son côté ses soutiens se retirer. Avec l'arrivée au pouvoir de Gorbatchev, l'URSS réduit son support financier aux pays "frères" ce qui force le Vietnam, pour qui le conflit est particulièrement coûteux, à se retirer petit à petit du Cambodge. Ce désengagement, total sur le terrain à partir de 1989, entraîne en la fin, en parallèle du soutien occidental au Kampuchéa démocratique. Des négociations entre les deux camps, monarchistes, républicains, khmers rouges d'un côté, et pro-vietnamiens de l'autre, s'engagent alors.
Le Kampuchéa est renommé en 1989 en État du Cambodge qui redevient un royaume en 1993, Sihanouk retrouve son trône, Hu Sen, chef du régime pro-vietnamien conserve une partie du pouvoir en devenant l'un des deux premiers-ministres.

Les Khmers rouges, après des hésitations, refusent les accords de paix et continuent le combat. La Chine retire son soutien au mouvement à partir de 1993. Le mouvement de Pol Pot qui contrôlait encore de nombreuses régions du Cambodge va alors peu à peu décliner au fil des défaites et des désertions. Pol Pot est mis aux arrêts en 1997 par l'un de ses anciens lieutenants suite à une dernière lutte interne, affaibli physiquement, il meurt d'une crise cardiaque peu après. Les dernières forces khmers rouges se rendent en 1998.

La mort de Pol Pot en 1998 signe la fin de la guérilla khmer rouge,
Revenir en haut Aller en bas
André
Brig-General
Brig-General
avatar

Nombre de messages : 1225
Age : 28
Localisation : *
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: Kampuchéa démocratique contre Kampuchéa populaire   Dim 9 Sep 2018 - 13:50

Combattant khmer rouge (collection personnelle),

L'uniforme, la casquette et l'équipement sont de fabrication chinoise. La Chine a enfin soutenu massivement les forces armées khmers rouges.

Veste d'uniforme khmer rouge, modèle adopté dans les années 1970, il fut utilisé jusqu'à la fin du mouvement en 1998. Cette veste aurait été donnée par Mey Makk, secrétaire particulier de Pol Pot, à un journaliste français dans les années 1990 (collection personnelle),


Casquette "Mao", de fabrication chinoise également. L'humidité cambodgienne a tendance a faire gondoler le carton soutenant le bandeau de la coiffure, donnant un aspect souvent particulier aux casquettes des combattants khmers rouges (collection personnelle),

Concernant les casquettes, certaines photos laissent penser qu'il y a pu avoir des fabrications locales.

Quelques photos d'époque de Khmers rouges portant cet uniforme:

La tenue verte semble avoir été adoptée dès les années 1970 par les forces armées khmers rouges, avant la chute du régime en 1979,

troupes khmers rouges lors de l'offensive sur Phnom Penh en 1975,


soldats khmers rouges après la création du Kampuchéa démocratique,


A partir de 1979 et durant la période de guérilla, la tenue noire semble délaissée, peut être pour des questions de camouflage, peut être pour tenter d'éviter de réveiller la mémoire des crimes commis de 1975 à 1979, lorsque la tenue noire fut imposée à tous les civils cambodgiens,

combattants khmers rouges, au cours du conflit cambodgien dans les années 1979-1998,









A noter que si les forces armées khmers rouges ne portaient habituellement pas d'insignes, certaines photos, toutes prises lors de la visite de Sihanouk en 1983 dans un village khmer rouge, montre des soldats avec des insignes de casquettes et plus étonnant, des pattes d'épaules avec des galons sur quelques uniformes, aurait-il existé une sorte de garde d'honneur khmers rouges pour la réception de hauts-dignitaires? Ou alors soldats de la faction républicaine ou monarchiste équipés par les Chinois d'uniformes extrêmement similaires?



Revenir en haut Aller en bas
André
Brig-General
Brig-General
avatar

Nombre de messages : 1225
Age : 28
Localisation : *
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: Kampuchéa démocratique contre Kampuchéa populaire   Dim 9 Sep 2018 - 14:17

Évocation d'un officier des troupes de la République populaire du Kampuchéa (pro-vietnamien), années 1980, (collection personnelle),

Chef du gouvernement Hu Sen avec des militaires qui semblent porter des chemises soviétiques modèle 1966,


Militaires cambodgiens et vietnamiens, sur cette photo encore, les Cambodgiens semblent porter des chemises soviétiques modèle 1966,


L'Armée de la République populaire du Kampuchéa reposait sur le soutien matériel et financier du Vietnam et de l'URSS. La plupart de ses uniformes sont donc de fabrication soviétique ou vietnamienne. Ce qui explique les teintes aussi variées que l'on peut trouver.

Casquette de l'Armée du Kampuchéa populaire, de fabrication vietnamienne (collection personnelle),

des casquettes ont aussi été produites avec du tissu de tenues "afganka" soviétiques, je ne sais pas en revanche si cela a été fait localement, ou en URSS

La République populaire du Kampuchéa était un régime aux moyens financiers très limités, à mesure que le conflit s'est prolongé, le port de la tenue vietnamienne avec la casquette cambodgienne s'est donc développé... parfois l'uniforme se réduisait au port seul de la casquette! Ce qui donne une armée à l'allure très débraillée...





Revenir en haut Aller en bas
Alaric1166
Le sage du forum
Le sage du forum


Nombre de messages : 1486
Age : 78
Localisation : sur ma montagne
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: Kampuchéa démocratique contre Kampuchéa populaire   Dim 9 Sep 2018 - 17:01

Les casquettes "Mao" des Khmers rouges sont en effet très typées chinoises; par contre, et je peux me tromper, je trouve que les casquettes de l'armée populaire (de la RPK) et de fabrication Vietnamienne ressemble fortement aux casquettes portées par les Japonnais pendant la 2° guerre mondiale.

Revenir en haut Aller en bas
André
Brig-General
Brig-General
avatar

Nombre de messages : 1225
Age : 28
Localisation : *
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: Kampuchéa démocratique contre Kampuchéa populaire   Dim 9 Sep 2018 - 18:33

Alaric1166 a écrit:
Les casquettes "Mao" des Khmers rouges sont en effet très typées chinoises; par contre, et je peux me tromper, je trouve que les casquettes de l'armée populaire (de la RPK) et de fabrication Vietnamienne ressemble fortement aux casquettes portées par les Japonnais pendant la 2° guerre mondiale.


Bonjour Alaric,

tu ne te trompes pas du tout.
En fait la casquette de campagne de la RPK est une copie de la casquette de campagne vietnamienne (la différence étant la doublure en tissu de couleur sous la fausse jugulaire et la visière en plastique) ... mais à la base la casquette vietnamienne était elle-même une copie la casquette de jungle de l'Armée impériale japonaise Wink
D'où effectivement le petit lien de parenté entre la casquette japonaise et la casquette cambodgienne...

Soldats du contingent vietnamien au Kampuchéa, avec la casquette vietnamienne inspirée de la casquette de jungle japonaise,

Je ne suis pas un grand connaisseur du militaria japonais mais j'ai entendu dire qu'à la fin de la 2eGM, le Viet-Minh s'était beaucoup inspiré des uniformes de l'Armée japonaise pour concevoir les siens. Il faut reconnaître que les uniformes japonais avaient fait leurs preuves au combat en milieu tropical!
Revenir en haut Aller en bas
GS.59
modérateur
avatar

Nombre de messages : 7462
Age : 59
Localisation : MAMER
Date d'inscription : 27/09/2011

MessageSujet: Re: Kampuchéa démocratique contre Kampuchéa populaire   Dim 9 Sep 2018 - 21:26

quel régime de sauvages ! E dire que nous suivions cela aux infos... Les Khmers rouges ont tout de même réussi à flinguer plus de 20% de la population d'un pays !


_________________
En ces temps difficiles, il convient d'accorder notre mépris avec parcimonie, tant nombreux sont les nécessiteux.Citation de François René, vicomte de Chateaubriand  
Revenir en haut Aller en bas
André
Brig-General
Brig-General
avatar

Nombre de messages : 1225
Age : 28
Localisation : *
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: Kampuchéa démocratique contre Kampuchéa populaire   Dim 9 Sep 2018 - 22:39

GS.59 a écrit:
quel régime de sauvages ! E dire que nous suivions cela aux infos... Les Khmers rouges ont tout de même réussi à flinguer plus de 20% de la population d'un pays !


Et oui, le pire c'est que bien souvent, en dehors des morts causés par la sous-nutrition, les "20%" (certaines estimations sont encore plus élevées) ont été tués au marteau ou à la pioche, pour dissimuler le plus possible le massacre à la population.

Et le plus écœurant dans tous cela, c'est qu'en plus du soutien de certains pays (les Anglais et les Thaïlandais sont même allé jusqu'à entrainer les troupes khmers rouges dans les années 1980), les bourreaux n'ont presque pas été inquiétés. Probablement à cause du fait que les monarchistes et les républicains ont longtemps acceptés de "pactiser avec le diable" et que même parmi les "pro-vietnamiens" de la RPK (qui restait une dictature, même si beaucoup moins sanguinaire que le KD de Pol Pot), la plupart étaient d'anciens cadres subalternes khmers rouges.
Revenir en haut Aller en bas
André
Brig-General
Brig-General
avatar

Nombre de messages : 1225
Age : 28
Localisation : *
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: Kampuchéa démocratique contre Kampuchéa populaire   Lun 10 Sep 2018 - 0:09

Pour continuer,

casquette de la milice de la République populaire du Kampuchéa (collection personnelle),

La casquette est de fabrication vietnamienne, dans un tissu beige-verdâtre assez typique des uniformes de la RPK/Etat du Cambodge de la fin des années 1980/début 1990. La cocarde, ainsi que le bandeau bleu roi, sont spécifiques à la milice.

Comme dans beaucoup de pays communiste, la milice cambodgienne constituait une sorte de police militarisée.

Quelques photos de la milice de la RPK (puis de l'Etat du Cambodge à partir de 1989),





Revenir en haut Aller en bas
Alaric1166
Le sage du forum
Le sage du forum


Nombre de messages : 1486
Age : 78
Localisation : sur ma montagne
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: Kampuchéa démocratique contre Kampuchéa populaire   Lun 10 Sep 2018 - 5:05

Cool Merci André.
Revenir en haut Aller en bas
André
Brig-General
Brig-General
avatar

Nombre de messages : 1225
Age : 28
Localisation : *
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: Kampuchéa démocratique contre Kampuchéa populaire   Lun 10 Sep 2018 - 8:58

Bonjour,

insigne des mutilés de guerre de la République populaire du Kampuchéa (collection personnelle),

L'insigne représente une goutte de sang avec en son centre, une carte du Cambodge frappée d'une paire de béquilles. Le conflit cambodgien a été une sale guerre avec un recours massif aux mines antipersonnels par les deux camps.

Soldat des forces gouvernementales amputé (source: mekong.net)

Le Cambodge fait encore de nos jours partie des cinq pays les plus minés au monde avec entre 4 et 6 millions de mines pour 10 millions d'habitants. Ces armes font toujours actuellement de nombreuses victimes parmi les civils.
Revenir en haut Aller en bas
Alaric1166
Le sage du forum
Le sage du forum


Nombre de messages : 1486
Age : 78
Localisation : sur ma montagne
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: Kampuchéa démocratique contre Kampuchéa populaire   Lun 10 Sep 2018 - 11:51

Bah oui hein André, avec l'imagerie de cet insigne pas besoin de traduire le texte en dessous. Smile

Pour en revenir à la casquette Japonaise retravaillée par le Vietnam ce n'est pas étonnant de la part du Viet-Minh vu l'expensionisme du Japon à l'époque WWII qui avait entre autre pour but d'éradiquer la colonisation occidentale en extrême orient (en remplaçant une colonisation par une autre).
Paroles des commissaires politiques Viet-Minh ... "tu brises un oeuf ... le blanc s'en va, le jaune reste".
@ +
Revenir en haut Aller en bas
André
Brig-General
Brig-General
avatar

Nombre de messages : 1225
Age : 28
Localisation : *
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: Kampuchéa démocratique contre Kampuchéa populaire   Mar 11 Sep 2018 - 11:07

Bonjour,

je ne connaissais pas la citation à propos de l'oeuf mais ça ne m'étonne pas, quand on discute un peu avec des gens venant des quatre coins du monde on se rend vite compte que l'"homme blanc" n'a pas le monopole du racisme...
De mémoire ces questions sur le racisme entre Français et Indochinois et entre Indochinois entre eux sont évoqués dans un livre que j'avais beaucoup aimé "Le Manifeste du camp n°1" (bien que ce ne soit pas le sujet principal du livre). Je le conseille d'ailleurs pour ceux que la période de la guerre d'Indochine intéresse.

Insigne de la Libération nationale (collection personnelle),

L'insigne de la Libération national est une décoration de la RPK remise aux troupes vietnamiennes et cambodgiennes ayant pris part à l'offensive déclenchée le 25 décembre 1978 et ayant conduit à la chute du régime de Pol Pot et à l'institution de la RPK le 7 janvier 1979. Si l'insigne est remis au nom de la RPK, il est de fabrication vietnamienne.

Officiers supérieurs du corps expéditionnaire vietnamien lors du retrait du Cambodge en 1989, parmi leurs nombreuses décorations on distingue l'insigne de la Libération nationale,
Revenir en haut Aller en bas
Alaric1166
Le sage du forum
Le sage du forum


Nombre de messages : 1486
Age : 78
Localisation : sur ma montagne
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: Kampuchéa démocratique contre Kampuchéa populaire   Mar 11 Sep 2018 - 13:16

En effet André, j'ai le livre "manifeste du camp n°1" dans ma bibliothèque, très bon livre; remarque, le livre "convoi 42" n'est pas mal non plus d'Erwan Bergot ... 400 prisonniers après la bataille de Dien Bien Phu marche vers le nord sur 700 km. moins de 70 retrouveront la liberté ... phrase clé ... "jusqu'ou peut-on accepter la déchéance pour survivre ?" ... à lire aussi ... "l'infâme Boudarel" ... c'est édifiant.

@ +
Revenir en haut Aller en bas
GS.59
modérateur
avatar

Nombre de messages : 7462
Age : 59
Localisation : MAMER
Date d'inscription : 27/09/2011

MessageSujet: Re: Kampuchéa démocratique contre Kampuchéa populaire   Mer 12 Sep 2018 - 9:39

Alaric1166 a écrit:
Bah oui hein André, avec l'imagerie de cet insigne pas besoin de traduire le texte en dessous. Smile

Pour en revenir à la casquette Japonaise retravaillée par le Vietnam ce n'est pas étonnant de la part du Viet-Minh vu l'expensionisme du Japon à l'époque WWII qui avait entre autre pour but d'éradiquer la colonisation occidentale en extrême orient (en remplaçant une colonisation par une autre).
Paroles des commissaires politiques Viet-Minh ... "tu brises un oeuf ... le blanc s'en va, le jaune reste".
@ +

La casque Bigeard est elle aussi partiellement inspirée de la casquette japonaise :

http://episodes-histoire.over-blog.com/2014/03/l-origine-de-la-casquette-bigeard.html

_________________
En ces temps difficiles, il convient d'accorder notre mépris avec parcimonie, tant nombreux sont les nécessiteux.Citation de François René, vicomte de Chateaubriand  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kampuchéa démocratique contre Kampuchéa populaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kampuchéa démocratique contre Kampuchéa populaire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ebooks libres et gratuits - Scans littérature populaire
» Hommes bêtes contre Empire 2000 Pts
» Tour 3: Orcs & Gobelins contre Elfes-Noirs
» orks contre tyranide, l'occasion de tester des choses
» premier combat du tournois . 2 contre 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Militaria Les Héros Oubliés  :: La médiathèque :: Dossiers a thème-
Sauter vers: