Militaria Les Héros Oubliés

militaria collection et histoire
 
AccueilDGMGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion
La collection est l’un des supports de l’Histoire

Partagez | 
 

 Les fusils GRAS scolaires.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crevette
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 898
Age : 61
Localisation : Haut Doubs
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Les fusils GRAS scolaires.   Ven 1 Nov 2013 - 13:40

Bonjour,
il existait deux types principaux de fusils scolaires destinés à préparer nos têtes blondes pour la revanche de 1870.
Le premier est un fusil de tir réduit copiant le Gras, exemple ici:
http://www.passionmilitaria.com/t24228-fusil-gras-de-tir-pour-bataillons-scolaires
Il ne reçoit jamais de baïonnette, n'en possède jamais le tenon.
Ces fusils étaient stockés dans les locaux de la gendarmerie locale avec leurs munitions.
Quand l'instituteur ou l'instructeur souhaitait faire une séance de tir au niveau de l'école, il percevait le tout.

La cartouche est du 11 mm Gras de tir réduit, balle de plomb sphérique et charge réduite.


Le second est un fusil de maniement destiné uniquement à l'ordre serré, aux exercices de visée et au maniement d'armes.
Selon les moyens de la commune il est entièrement en bois, en bois et fonte, ou est un Gras modèle réduit de belle facture.

C'est le cas de ce beau petit fusil Andreux à paris:


Canon en tôle épaisse, culasse fonctionnelle mais vide sans aucun mécanisme de percussion:





Marquage du fabricant:


Ce qui est très intéressant c'est le marquage de la commune: Levier, un gros village des environs de Pontarlier qui comptait environ 1300 habitants en 1880. Ils avaient visiblement au moins 18 fusils scolaires:


La baïonnette également est très belle:


Cordialement,
CG
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 898
Age : 61
Localisation : Haut Doubs
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Les fusils GRAS scolaires.   Ven 1 Nov 2013 - 13:40

En voici un autre, d'une facture plus simple.
Crosse et canon en bois, culasse et boitier en fonte:



Le boitier et la "culasse" sont bruts de fonte.


Seul le levier d'armement peut pivoter, il ne peut même pas reculer.


Fabrication Huart Bender à Argenteuil.


Seul un numéro d'ordre y est frappé, laissant supposer une trentaine de fusil dans cette école.
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 898
Age : 61
Localisation : Haut Doubs
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Les fusils GRAS scolaires.   Ven 1 Nov 2013 - 13:41

Voici maintenant le plus simple possible, et aussi le moins coûteux:

Il est entièrement en bois et fine tôle.


Culasse monobloc en bois, levier de même, boitier consistant en 2 bandes de tôle.


L'enfant pouvait néanmoins le faire fonctionner comme un vrai.


Un fabricant célèbre: Combier à Valence.


Détail intéressant: il est marqué de l'école de Pissenavache, un tout petit hameau d'une cinquantaine d'habitants, toujours aux environs de Levier et de Pontarlier.
Il semble y avoir un numéro d'ordre à la suite, mais illisible.

Je trouve fort émouvant que ce banal mais très beau petit fusil ait pu survivre aussi longtemps sans avoir servi de bois de chauffage ou sans avoir pourri dans un grenier humide!
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 898
Age : 61
Localisation : Haut Doubs
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Les fusils GRAS scolaires.   Ven 1 Nov 2013 - 13:42

Mintenant voici un fusil de tir réduit:

Copie parfaite et réduite du Gras 1874.


Son seul marquage à part quelques numéros de série, fabriqué à Tulle en 1881.


Comme tous les fusils de tir réduit, il n'a pas de tenon de baïonnette, mais une belle baguette.

La photo de famille:

En haut: tir réduit.
Dessous: maniement Andreux et sa baïonnette.
Plus bas: maniement Huart Bender.
En bas: maniement Combier.
Revenir en haut Aller en bas
GS.59
modérateur
avatar

Nombre de messages : 7212
Age : 58
Localisation : MAMER
Date d'inscription : 27/09/2011

MessageSujet: Re: Les fusils GRAS scolaires.   Ven 1 Nov 2013 - 13:57

Et pour ceux qui ne connaitraient pas l'histoire des Bataillons Scolaires, voici quelques liens :

http://www.le-temps-des-instituteurs.fr/doc-bataillon-scolaire.html

http://www.valdoise.fr/9357-les-bataillons-scolaires.htm


_________________
En ces temps difficiles, il convient d'accorder notre mépris avec parcimonie, tant nombreux sont les nécessiteux.Citation de François René, vicomte de Chateaubriand  
Revenir en haut Aller en bas
GS.59
modérateur
avatar

Nombre de messages : 7212
Age : 58
Localisation : MAMER
Date d'inscription : 27/09/2011

MessageSujet: Re: Les fusils GRAS scolaires.   Ven 1 Nov 2013 - 14:00

Et voici le décret par lequel seront institués ces Bataillons Scolaires.
Vous y trouverez des détails intéressants sur les armes que nous présente Crevette.


Décret relatif à l'instruction militaire et à la création de bataillons scolaires dans les établissements d'instruction primaire ou secondaire (6 juillet 1882)

Le président de la république française,

Sur les rapports des ministres de la Guerre, de l'instruction publique et des b eaux-arts, et de l'intérieur;
Vu l'article 1er de la loi du 28 mars 1882, qui met la gymnastique et les exercices militaires au nombre des matières d'enseignement des écoles primaires publiques de garçons;
Vu la loi du 27janvier 1880, qui rend l'enseignement de la gymnastique obligatoire dans tous les établissements d'instruction publique de garçons; Vu le décret du 29juillet 1881 et l'arrêté du 3 août fixant le programme de cet enseignement dans les écoles normales d'instituteurs; Vu l'article 6 de la loi du 27juillet 1872 sur le recrutement de l'armée;
Vu les articles 8 et 10 de la loi du 24juillet 1873, relative à l'organisation générale de l'armée;
Vu l'article 54 de la loi du 13 mars 1875, relative à la constitution des cadres et des effectifs de l'armée active et de l'armée territoriale; Vu le décret du 2 avril 1875 relatif à l'organisation militaire des douaniers;
Vu le décret du 2 avril 1875, relatif à l'organisation militaire du corps forestier;
Vu le décret du 29 décembre 1875, sur l'organisation des corps de sapeurs-pompiers;
Vu les procès-verbaux de la commission mixte formée de délégués des trois ministères de la Guerre, de l'intérieur et de l’instruction publique, chargée de préparer un règlement relatif à l'instruction militaire dans les établissements d'instruction.



Décrète:

ART. 1er Tout établissement public d'instruction primaire ou secondaire ou toute réunion d'écoles publiques comptant de deux cents à six cents élèves âgés de douze ans et au-dessus pourra, sous le nom de bataillon scolaire, rassembler ses élèves pour les exercices gymnastiques et militaires pendant toute la durée de leur séjour dans les établissements d'instruction.

ART. 2. Aucun bataillon scolaire ne sera constitué sans un arrêté d'autorisation rendu par le préfet. Cette autorisation ne pourra être accordée qu'après que le groupe d'enfants destiné à former le bataillon aura été reconnu capable d'exécuter l'école de compagnie. Il sera procédé à cette constatation par les soins d'une commission de trois membres, savoir: deux officiers désignés par l'autorité militaire et l'inspecteur d'Académie ou son délégué.

ART. 3. Tout bataillon scolaire, après sa constitution, devra être inspecté au moins une fois par an, par la commission désignée à l'article 2.

ART. 4. Tout bataillon scolaire recevra du ministre de l'instruction publique un drapeau spécial qui sera déposé, chaque année, dans celle des écoles dont les enfants auront obtenu, au cours de l'année, les meilleures notes d'inspection militaire.

ART. 5. Chaque bataillon scolaire se composera de quatre compagnies dont chacune comprendra au moins cinquante enfants.

ART. 6. Ne pourront faire partie du bataillon des élèves que le médecin attaché à l'établissement aura déclarés hors d'état de participer aux exercices gymnastiques et militaires du bataillon.

ART. 7. Tout bataillon scolaire est placé sous les ordres d'un instructeur en chef et d'instructeurs adjoints désignés par l'autorité militaire. La répartition des élèves dans les diverses compagnies est faite sur la proposition des chefs d'établissement par l'instructeur en chef

ART. 8. Un maître au moins de chaque établissement scolaire dont les élèves font partie du bataillon devra assister aux réunions du bataillon. Ces réunions auront toujours lieu, sauf autorisation spéciale de l'inspecteur d'académie, en dehors des heures de classe réglementaires.

ART. 9. Le bataillon scolaire ne pourra être armé que de fusils conformes à un modèle adopté par le ministre de la Guerre et poinçonnés par l'autorité militaire. Ces fusils, dont la fabrication sera abandonnée à l'industrie privée, devront présenter les trois conditions suivantes: n'être pas trop lourds pour l'âge des enfants; comporter tout le mécanisme du fusil de guerre actuel; n'être pas susceptibles de faire feu, même à courte portée.
Ces fusils seront déposés à l'école.

ART. 10. Pour les exercices du tir à la cible, les élèves des bataillons scolaires âgés de 14 ans au moins, et que l'instructeur en chef aura désignés comme aptes à y prendre part, seront conduits au stand ou au champ de tir et y seront exercés avec le fusil scolaire spécial dans les conditions qui seront réglés par un arrêté des ministres de la Guerre et de l'instruction publique.

ART. 11. Aucun uniforme ne sera obligatoire. Les uniformes qui pourraient être adoptés par le bataillon scolaire devront être autorisés par le ministre de l'instruction publique. Les caisses des écoles pourront seules être autorisées par le préfet à fournir aux élèves, dans des conditions à déterminer par des règlements locaux, tout ou partie des objets d'habillement jugés nécessaires.

ART. 12. Les établissements libres d'instruction primaire et secondaire qui déclareront se soumettre à toutes les prescriptions du présent décret sont autorisés, soit à incorporer leurs élèves dans le bataillon scolaire du canton, soit, si leur effectif est suffisant, à former des bataillons scolaires distincts qui seront à tous égards assimilés à ceux des écoles publiques.

ART. 13. Les ministres de la Guerre, de l'instruction publique et de l'intérieur sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret.

Fait à Paris, le 6juillet 1882. Jules GRÉVY.

Par le Président de la République
Le Ministre de la Guerre, Le Ministre de l'Instruction publique,
BILLOT.

Ministre de l'Instruction publique,
BILLOT.

Le Ministre de l'intérieur
RENÉ GOBLET.

_________________
En ces temps difficiles, il convient d'accorder notre mépris avec parcimonie, tant nombreux sont les nécessiteux.Citation de François René, vicomte de Chateaubriand  
Revenir en haut Aller en bas
Gustite
Administrateur


Nombre de messages : 9840
Age : 75
Localisation : 75000
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: Les fusils GRAS scolaires.   Ven 1 Nov 2013 - 22:46

Incroyable quand même que la défaite de la guerre de 1870 ait marquée tellement les politiques de l'époque pour préparer des générations d'écoliers à une guerre plus que probable....

_________________
Salutations amicales
Didier
«Il n'y a que deux puissances au monde, le sabre et l'esprit: à la longue, le sabre est toujours vaincu par l'esprit.»NAPOLEON
Revenir en haut Aller en bas
GS.59
modérateur
avatar

Nombre de messages : 7212
Age : 58
Localisation : MAMER
Date d'inscription : 27/09/2011

MessageSujet: Re: Les fusils GRAS scolaires.   Ven 1 Nov 2013 - 22:57

Gustite a écrit:
Incroyable quand même que la défaite de la guerre de 1870 ait marquée tellement les politiques de l'époque pour préparer des générations d'écoliers à une guerre plus que probable....
Et Gustite, en tant que Mosellan tu dois le savoir comme cela nous a marqué !

Toutes nos élites qui se sont sauvées en Meurthe et Moselle, notre département coupé en deux, des exécutions sommaires, la tentative de germanisation de nos trois départements annexés où se sont installés des colons, la germanisation du paysage avec des bâtiments en gré rouge et un style impérial, le vol de nos industries, de nos mines !
Mon beau-père originaire d'Elvange voyait son grand-père partir tous les jours pour monter en haut de la colline voir si les Français venaient les délivrer.

Le pire c'est qu'en redevenant française la Moselle fut considérée comme une terre de parias et elle n'a jamais récupéré ses élites, ses écoles, il a même fallu qu'elle se batte contre le charbon venant de la Sarre voisine et mise sous contrôle français (Traité de Versailles )

Lors du dernier derby Metz-Nancy et comme d'hab il a fallu mettre des centaines de policiers sur tout le parcours tant les ressentiments sont (stupidement) passés d'une génération à l'autre.

_________________
En ces temps difficiles, il convient d'accorder notre mépris avec parcimonie, tant nombreux sont les nécessiteux.Citation de François René, vicomte de Chateaubriand  
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 898
Age : 61
Localisation : Haut Doubs
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Les fusils GRAS scolaires.   Jeu 14 Nov 2013 - 13:01

Bonjour,
voici un marquage vu sur un Gras scolaire de tir:


Société Générale de fournitures militaires PARIS.
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 898
Age : 61
Localisation : Haut Doubs
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Les fusils GRAS scolaires.   Jeu 14 Nov 2013 - 13:12

Bonjour,
voici un autre Combier:






Revenir en haut Aller en bas
Gustite
Administrateur


Nombre de messages : 9840
Age : 75
Localisation : 75000
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: Les fusils GRAS scolaires.   Jeu 14 Nov 2013 - 14:36

Cela peux valoir combien un fusil comme le dernier présenté?

_________________
Salutations amicales
Didier
«Il n'y a que deux puissances au monde, le sabre et l'esprit: à la longue, le sabre est toujours vaincu par l'esprit.»NAPOLEON
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 898
Age : 61
Localisation : Haut Doubs
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Les fusils GRAS scolaires.   Jeu 14 Nov 2013 - 14:42

Entre 50 et 80€.
Revenir en haut Aller en bas
Gustite
Administrateur


Nombre de messages : 9840
Age : 75
Localisation : 75000
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: Les fusils GRAS scolaires.   Jeu 14 Nov 2013 - 19:59

Crevette a écrit:
Entre 50 et 80€.
Merci Christian, ce sont tout de même de beaux objets historiques et peu onéreux! On ne doit certainement pas en voir souvent dans les bourses?

_________________
Salutations amicales
Didier
«Il n'y a que deux puissances au monde, le sabre et l'esprit: à la longue, le sabre est toujours vaincu par l'esprit.»NAPOLEON
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 898
Age : 61
Localisation : Haut Doubs
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Les fusils GRAS scolaires.   Jeu 14 Nov 2013 - 20:08

C'est quand même assez courant, après il y en a une bonne vingtaine de modèles différents, plus ou moins conformes et plus ou moins chers.
Un fusil de maniement ne dépasse que rarement les 150€.
Revenir en haut Aller en bas
FREDO7789
Membre honoraire


Nombre de messages : 4
Age : 44
Localisation : montereau
Date d'inscription : 20/09/2017

MessageSujet: Re: Les fusils GRAS scolaires.   Mer 20 Sep 2017 - 19:20

Bonjour, passionné d'histoire et héritier d'un petit stock de fusils d'entrainement Combier Valence, je peux procéder à un échange ou une vente, si cela intéresse quelqu'un. J'affectionne particulièrement les périodes première et seconde guerre mondiale,
au plaisir et à l’intérêt de vous lire,
cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
GS.59
modérateur
avatar

Nombre de messages : 7212
Age : 58
Localisation : MAMER
Date d'inscription : 27/09/2011

MessageSujet: Re: Les fusils GRAS scolaires.   Mer 20 Sep 2017 - 20:34

FREDO7789 a écrit:
Bonjour, passionné d'histoire et héritier d'un petit stock de fusils d'entrainement Combier Valence, je peux procéder à un échange ou une vente, si cela intéresse quelqu'un. J'affectionne particulièrement les périodes première et seconde guerre mondiale,
au plaisir et à l’intérêt de vous lire,
cordialement.  

Bonjour,

Il serait de bon ton de passer par la case présentation avant toute chose

_________________
En ces temps difficiles, il convient d'accorder notre mépris avec parcimonie, tant nombreux sont les nécessiteux.Citation de François René, vicomte de Chateaubriand  
Revenir en haut Aller en bas
FREDO7789
Membre honoraire


Nombre de messages : 4
Age : 44
Localisation : montereau
Date d'inscription : 20/09/2017

MessageSujet: Re: Les fusils GRAS scolaires.   Mer 20 Sep 2017 - 21:15

Avec toutes mes excuses, je viens de rectifier ! :-)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les fusils GRAS scolaires.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les fusils GRAS scolaires.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les fusils GRAS scolaires.
» Le Foie Gras
» peindre avec des pastels gras
» Foie gras au torchon
» pâtes aux gambas et au foie gras

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Militaria Les Héros Oubliés  :: GROS PLAN :: ARMES A FEU-
Sauter vers: